Vous êtes ici

Offres d'emploi d'insertion

Des clauses d’insertion pour favoriser l’emploi des publics en difficulté

 

La clause d’insertion est un véritable levier pour lutter contre le chômage et l’exclusion. Le principe est simple : quand la collectivité lance des marchés publics mobilisant beaucoup de main d'oeuvre (construction d’un immeuble par exemple), elle inscrit dans le cahier des charges une clause dite «d'insertion». Celle-ci précise que l'entreprise titulaire du marché doit favoriser l’accès des demandeurs d'emploi en difficulté (chômeurs de longue durée, jeunes de moins de 26 ans, allocataires du RSA, travailleurs handicapés, etc.).

Un pourcentage minimum d’heures de travail, généralement compris entre 5 et 10%, est alors réservé à ces personnes éloignées de l’emploi. «Cela signifie, explique Eric Valy, chargé de mission clauses d’insertion à la CAVB, que nous accompagnons les entreprises en les mettant en relation avec des demandeurs d’emploi et des structures d’insertion». En 2012, 70 000 heures de travail ont été réalisées sur près de 30 chantiers.

Contacts

Chargé de mission clauses d'insertion ANRU Direction du Développement Social Urbain
Eric VALY
01.55.01.04.57